Quelle belle initiative que celle-ci ! Voilà un futur musée qui fait le pari de la vie ! Bandes dessinées, sculptures, peintures, dessins, photos… attendent impatiemment d’être enfin installés dans le musée d’art moderne et contemporain qui sera construit, on l’espère,  en Palestine.

Ernest Pignon-Ernest

Mahmoud Derwich Ernest Pignon Ernest

Des artistes européens et arabes solidaires de cette heureuse initiative ont fait de nombreuses donations, des architectes seraient a priori également favorables à la participation bénévole pour la construction du futur musée, et l’Institut du Monde Arabe (IMA) en est à sa deuxième exposition d’œuvres sélectionnées de cette collection, au grand plaisir du public (du 10 mars au 20 mai à l’IMA), la première ayant eu lieu en février 2017.

Enki Bilal

Sarajevo Enki Bilal

Cette deuxième exposition appelée « Nous aussi, nous aimons la vie » est inspirée de la sublime poésie du poète palestinien Mahmoud Derwish.

Hani Zurob

Hani-Zurob-Arab-Spring-is-not-yet-complete

Elias Sanbar diplomate palestinien ambassadeur de la Palestine à l’Unesco conjointement avec l’artiste Ernest Pignon-Ernest sont à l’origine de cette initiative. Ils en ont rêvé et ils l’ont fait. “Le peuple palestinien n’a pas besoin d’attendre que le conflit soit résolu avant de commencer à jouir et d’être au contact de belles choses.” s’est réjouit Elias Sanbar.

Leonardo Cremonini

Cremonini (2)

Elias Sanbar considère que « c’est un musée des gens solidaires.« […]  » Jusqu’à présent, c’était « la Palestine dans le monde ». Désormais, à travers ce musée international, c’est « le monde en Palestine. » […] « Tous les musées sont politiques. Mais ce n’est pas seulement politique, c’est un acte artistique. Ce musée est fondamental : il est un pari dans une situation difficile et bloquée. Il fait le pari que la vie sera plus forte« .

Robert Doisneau

Robert Doisneau le merveilleux du quotidien 2

L’idée de construire ce musée d’art moderne et contemporain en Palestine était là depuis 2009, mais c’est en 2015 qu’elle a commencé à prendre réellement forme. L’IMA représenté par son président Jack Lang et Elias Sanbar ont noué un partenariat pour œuvrer à la réalisation de ce projet. La collection d’œuvres d’art est gérée conjointement  par l’Association d’Art moderne et contemporain en Palestine, et l’IMA son partenaire. Ernest Pignon-Ernest est le coordinateur de ce projet et un ambassadeur de choix auprès des artistes.

Rachid Koraichi

Rachid-Koraïchi

La collection ne cesse de s’étoffer et totalise actuellement 370 œuvres d’artistes prestigieux et talentueux connus ou moins connus dont Ernest Pignon-Ernest, Enki Bilal, Robert Doisneau, Rachid Koraïchi, Hervé Di Rosa, Jacques Tardi, et bien d’autres encore… Une page sera consacrée à quelques-uns de ces artistes ultérieurement sur les Belles Sources.

François Boisrond

Boisrond

La collection d’œuvres hébergée à l’Institut du Monde Arabe continuera sûrement à s’enrichir suite à la deuxième exposition de l’IMA. Ainsi, les œuvres artistiques n’attendront plus que leur musée pour mettre fin à leur long exil à l’instar de la collection « Artistes du monde contre l’Apartheid » qu’Ernest Pignon-Ernest avait initiée aussi dans les années 1980, et qui ne s’est sédentarisée qu’avec l’arrivée de Nelson Mandela au pouvoir.

Inès Lopez Sanchez Marthely

ines-lopez-sanchez-mathely-fragilité

La collection du Musée d’art moderne et contemporain en Palestine vise la qualité et souhaite couvrir les courants essentiels de la création contemporaine de ces cinquante dernières années. Et si toutes les formes d’expression sont présentes dans cette collection d’œuvres, le cinéma n’est pas en reste puisque Jean-Luc Godard lui offrira à  son tour son dernier film sur le thème du langage qui est en cours de montage.

Beatriz Garrigo

Beatriz Garrigo 2

C’est l’art, la solidarité, la liberté, la résistance, la résilience, l’espoir, la vie dont les murs, quelle que soit leur hauteur, n’auront jamais raison.

Hervé Di Rosa

Di Rosa

 Ahmad Nawash

Ahmad Nawash