Fête des patios Cordoue

Vous sentez ce parfum de fleurs de citronniers ? Exquis et tellement frais ! Et celui des fleurs de jasmin ? Non ? Et là, vous le sentez ?  Et celui des glycines ? Je suis sûre que oui ! Quelle belle farandole de fragrances toute en délicatesse et émotion ! Que les patios andalous fassent partie du patrimoine de l’Unesco, voilà qui aurait prêté à sourire peut-être, pourtant rien n’est plus vrai et à juste titre ! Depuis 2012, les patios de Cordoue sont classés patrimoine de l’humanité, et il y a même une fête qui célèbre chaque année durant la première quinzaine de mai, les patios des maisons privées, mais pas seulement.

Patio Cordoue_3

« La fête des patios de Cordoue fait du patio un lieu de rassemblements interculturels et encourage un mode de vie collectif durable basé sur des liens sociaux forts avec les voisins, les réseaux de soutien mutuel et d’échange, la connaissance et le respect de la nature » déclarent les représentants de l’Unesco. Ces patios habituellement si discrets, si secrets même enlacés par leurs hauts murs jaloux, et clos de leurs lourdes portes en bois le reste de l’année, et particulièrement pendant les grandes chaleurs estivales, s’ouvrent pour nous et nous invitent à venir admirer la fraîcheur de leur beauté fleurie, épanouie et parfumée telles ces belles andalouses aux robes chatoyantes dansant  sur des airs joyeux ou nostalgiques de flamenco .

Fête à Séville

C’est que les propriétaires de ces maisons aux patios enchanteurs rivalisent de créativité, d’ingéniosité, de prouesses pour éblouir le regard le plus blasé, les sens les plus émoussés, les pas les plus traînants, et ma foi ils y réussissent parfaitement bien : des fleurs aux couleurs vives, éclatantes parsemant par bouquets coquets, touffus le vert des autres plantes enchantent le regard et exaltent l’esprit, le cœur et l’âme.

Patio à Cordoue 1

Il y a celles qui poussent en cascades tumultueuses et indisciplinées, et celles qui préfèrent un port droit ou légèrement incliné, mais elles sont toutes agencées avec une esthétique et un goût affirmés acquis par une longue expérience, l’amour des fleurs, des couleurs, de la poésie, et cette tradition arabo-andalouse de fleurir les patios, d’y installer des fontaines munies de deux ou trois bassins ornés d’azulejos, et dans lesquels coule une eau à la musicalité douce et apaisante pour qui s’installe dans cet endroit paisible et quiet, ombragé par endroits, exposé à la lumière du soleil à d’autres… les patios… toute une poétique qui demanderait à être développée un jour peut-être, mais en attendant et pour le plaisir des fleurs, entrons un instant dans quelques-uns de ces patios andalous, inscrits au patrimoine de l’humanité. Les Belles Sources

Patio à Courdoue

L’andalou Paco De Lucia, virtuose de la guitare, maître du flamenco qui nous a hélas quittés

Patio Cordoue