Mais où sont donc passés nos enchanteurs de murs et de lieux désaffectés, nos maquis-Arts généreux distributeurs de rêves et de bonne humeur Horor, Norione, Nexer, et bien d’autres? Ne serait-ce pas la saison des festivals des arts urbains par hasard?

2

Et de la bonne humeur il y en a dans ces fresques collectives en même temps qu’individuelles, un thème commun pour des inspirations et des expressions artistiques diverses toutes aussi originales les unes que les autres.

3

4

5

Et en effet, ils étaient nombreux à être présents à ce festival Street Arts ou Arts Urbains pour donner libre cours à leurs expressions entre abstraits et portraits, structures complexes où le détail est minutieusement travaillé, sobre et plus intime dans cette belle calligraphie dense aux fils d’or, humoristiques et malicieuses dans ces dessins aux couleurs éclatantes de lumière, d’énergie…

6_2

7

8

9

Un panorama de l’évolution picturale, graphique et technique de ce courant artistique le Street Art, une atmosphère festive, et légère, et le grand plaisir de voir nos artistes éclairer murs et palissades, et nos regards, tout cela sous nos regards ébaubis!

9_3

10

9_2

Des compositions d’artistes engagés dans une dynamique de création, de recherche picturale toujours plus poussée, multipliant les supports et développant techniques et savoir-faire très élaborés, fruits d’une longue expérience souvent assortie pour certains de formation aux Beaux-Arts, en infographie, ou pour tous à une passion pour le dessin, la couleur, la création.

11

Des graphismes complexes pour certains, précis, soignés, beaux et créatifs, des jeux de couleurs magnifiques, en plus des émotions, et du rêve offerts, qui suscitent à leur tour au minimum et pour les plus indécis sur cette forme d’expression, une détente ou un sourire – et quoi de plus beau qu’un sourire – Alors ouvrons l’œil, et le bon, l’esprit aussi… Et un grand merci à tous ces chaleureux et généreux artistes!

12

13

Et à suivre toujours…

Les Belles Sources