Le haïku, et le temps est suspendu, la grâce de l’éphémère saisie. Frémissement et vibration. Instants fulgurants d’émotion, d’intuition, de sentiment, d’impression, aussi délicats, aussi fragiles que des fleurs de cerisiers. Pour Matsuo Bashô (1644-1695), grand maître du haïku, le haïku «c’est simplement ce qui arrive en tel lieu, à tel moment». Le haïku est magie, grâce, et saveur d’une poésie concise, intense, profonde, une étoile filante recelant tous les mystères de l’univers, le cœur de l’ordinaire qui se  révèle extraordinaire, beauté, essence. Les Belles Sources

« La cueillir quel dommage !

La laisser quel dommage !

Ah ! cette violette.

Naojo

estampe-japonaise-cerisiers-en-fleurs_43-1024x484[1]DozoDomo

HAÏKUS DE PRINTEMPS

Premier printemps / La pluie perle / Sur les branches encore nues. Kyoshi Takahama

Sous un voile de lune / Ombre de fleur / Ombre de femme. Sôseki Natsume

Dans l’eau que je puise / Scintille le début / Du printemps. Ringaï

Le printemps qui s’éloigne / Hésite / Parmi les derniers cerisiers. Yosa Buson

HOKUSA lepetitjournal.com

Pousses de bambou / Qu’au temps de mon enfance / M’amusais à dessiner. Bashô

Le jour sur les fleurs / Décline et sombre déjà / L’ombre des cèdres. Bashô 

Le chêne / Sa mine indifférente / Devant les cerisiers fleuris. Bashô

Ah ! pure merveille / Feuille verte feuille naissante/ Au soleil qui brille. Bashô

20140101Hokusai Joueur de flute assis sur une branche de saule, contemplant le mont Fuji-90[1]

Je suis appelée par les herbes / Du fond de l’eau / Fête printanière. Uejima Onitsura

Quand le jardin / Fut balayé de frais / Tombèrent des fleurs de camélia. Yaha

J’ouvre la fenêtre / La fenêtre pleine/ De printemps. Taneda Santoka

Utagawa Hiroshige artic.edu

HAÏKUS D’ETE

Rien ne dit / Dans le chant de la cigale /  Qu’elle est près de sa fin. Matsuo Bashô

Le coucou chante / Dans un petit panier / Deux ou trois aubergines. Kikaku 

Touchée par la ligne / De la canne à pêche / La lune d’été. Chiyo-ni

estampe japonaise 1904- Toyokuni iv-Genji Monogatari-collections d'antiquités asiatiques

Montagnes au loin / Où la chaleur du jour / S’en est allée. Uejima Onitsura

La brise fraîche / Emplit le vide ciel / De la rumeur du pin. Uejema

Sous les pluies d’été / Le sentier / A disparu. Buson Yosa

The_back_of_the_Fuji_from_the_Minobu_river_banque_de_limage

HAÏKUS D’AUTOMNE

Il reste éveillé / Et dit qu’il a dormi / Froide nuit automnale. Buson

On voit dans ses yeux / Une apparence d’automne / Vêtements de chanvre. Buson

Foulant les feuilles dorées du ginkgo / Le gamin tranquillement / Descend la montagne. Buson

Neige lui sied / Mais brume pourprée tout autant / Au Mont Tsukuba. Bashô

Dans ma main fondra / Car chaudes sont mes larmes / Le givre d’automne. Bashô

Hokusaï defilenpinceau.canalblog.com

Les herbes se couvrent / D’automne / Je m’assieds. Bashô

Au pont suspendu / La vie tient à un sarment / De vigne vierge. Bashô

Sur une branche morte / Repose un corbeau : / Soir d’automne ! Bashô

Une rafale de vent / Puis les feuilles / Se reposent. Bashô

Ce chemin / Personne ne le prend / Que le couchant d’automne. Bashô

Kawase-HasuiAutumn-at-Fukuroda-falls-Ibaraki-Prefectur-Fukuroda-notakiIbaraki-kenculturezvous.com

Sur la feuille de lotus / La rosée de ce monde / Se distord. Kobayashi Issa

Le ciel d’automne / Des milliers de moineaux / Le bruit de leurs ailes. Yotsuya Ryu 

Vent d’automne / Voyageur dans ce monde flottant / J’ignore où tu vas. Masaoka Shiki

Appuyé contre l’arbre nu / Aux rares feuilles / Une nuit d’étoiles. Shiki

On grille des châtaignes / Tranquilles bavardages / Crépuscule du soir. Shiki

Un oiseau chanta / Tomba au sol / Une baie rouge. Shiki

Ocean_Waves_Katsushika_Hokusai

HAÏKUS D’HIVER

Commencement de l’hiver / Le soleil léger du matin / Naît de l’arrosoir. Uejim 

Pivoine d’hiver / Les pluviers doivent être / Un coucou dans la neige. Bashô 

Il givre et grésille / Sans fin sans fond / La solitude. Naitô Jôsô

Un étang / Au cœur de la forêt / La glace est épaisse. Masaoka Shiki

36 vues du Mont Fuji

Il n’y a plus ni ciel ni terre / Rien que la neige / Qui tombe sans fin. Hashin Kajiwara

Faisant de la quiétude / Mon seul compagnon / Solitude hivernale. Teïga

Tandis qu’on distribue / Les veilleuses dans les chambres / Le cri du cerf ! Kyoshi Takahama

Dans le clair de lune glacé / De petites pierres / Crissent sous les pas. Buson

N’étaient leurs cris / On ne les verrait pas, les hérons blancs / Matin de neige. Chiyo-ni

hokusai BNF-4

Estampes Japonaises

1-Five beauties, Katsushika Hokusai, Hosomi Museum/ 2-Estampe japonaise, cerisiers en fleurs, DozoDomo/ 3-Hokusai, lepetitjournal/ 4-Hokusai, Expositions virtuelles, BNF/ 5-Utagawa Hiroshige, Seba n°32, artic.edu/ 6-Estampe japonaise 1904,Toyokuni iv, Genji Monogatari, collections d’antiquités asiatiques/ 7-Hokusai, le Mont Fuji, Banque de l’image/ 8-Hokusai, defilenpinceau/ 9-Kawase-Hasui, Autumn at Fukuroda falls, culturezvous/ 10-Hokusai,Ocean Waves, Pinterest/ 11-Hokusai, 36 vues du Mont Fuji, Expositions virtuelles, BNF/ 12-Hokusai, Expositions virtuelles, BNF/ 13-Cerisiers en-fleurs, DozoDomo

estampe-japonaise-cerisiers-en-fleurs_24-1024x527[1]DozoDomo.com