7278281538_b905a20f58_b[1] C’est dans la rosée des petites choses que le cœur trouve son matin et se rafraîchit.

Mon cœur deviendra-t-il un arbre lourdement chargé de fruits que je pourrai cueillir et leur donner ?

Une goutte de rosée

Le reflet du soleil matinal dans une goutte de rosée
n’est pas moins éblouissant que le soleil lui-même.
Le reflet de la vie dans notre âme
n’est pas moins précieux que la vie elle-même.

La goutte de rosée fait miroiter la lumière
parce qu’elle est lumière
et vous reflétez la vie
car vous et la vie ne faites qu’un.

La goutte de rosée qui s’arrondit au creux du lys
ne diffère pas de vous
qui recueillez votre âme dans le cœur de Dieu.

Une goutte de rosée dira-t-elle:
Pour un millier d’années, je ne suis une goutte de rosée que pour un instant seulement ?
Dites-lui vous:
Ne sais-tu pas que la lumière de toutes les années
brille dans ta sphère ?

MassoudyIslamic Arts and Architecture

Lorsque votre ami parle de ses pensées vous ne craignez
pas le « non » de votre esprit, ni ne refusez le « oui ».
Et quand il est silencieux votre cœur ne cesse d’écouter son cœur;
Car en amitié, toutes les pensées, tous les désirs, toutes les attentes naissent et sont partagés sans mots, dans une joie muette.
Et donnez à votre ami le meilleur de vous-même.
Et s’il doit connaître le reflux de votre marée, laissez-le connaître aussi son flux.
Car qu’est-ce que votre ami si vous venez le voir avec pour tout présent des heures à tuer  ?
Venez toujours le voir avec des heures à faire vivre.
Car il est là pour remplir vos besoins, et non votre néant.
Et dans la tendresse de l’amitié qu’il y ait le rire et le partage des plaisirs.
Car dans la rosée de menues choses le cœur trouve son matin et sa fraîcheur.

Massoudy artsy.net

Quand l’amour vous fait signe, suivez-le,
Bien que ses chemins soient raides et ardus.
Et quand il vous enveloppe de ses ailes, cédez-lui,
Même si l’épée cachée dans ses pennes vous blesse,
Et quand il vous parle, croyez en lui,
Même si sa voix brise vos rêves comme le vent du nord dévastant un jardin.
L’amour ne donne que de lui même et ne prend que de lui-même.
L’amour ne possède pas et ne saurait être possédé.
Car l’amour suffit à l’amour.
Et ne croyez pas qu’il vous appartienne de diriger le cours de l’amour, car c’est l’amour, s’il vous en juge dignes, qui dirigera le vôtre.
L’amour n’a d’autre désir que de s’accomplir.

Massoudy Pinterest (2)

Vous donnez, mais bien peu quand vous donnez de vos possessions
C’est lorsque vous donnez de vous-même que vous donnez véritablement.
Il est bon de donner lorsqu’on vous le demande, mais il est mieux de donner quand on ne vous le demande point, par compréhension ;
Et pour celui dont les mains sont ouvertes, la quête de celui qui recevra est un bonheur plus grand que le don lui-même.
Vous dites souvent : « Je donnerai, mais seulement à ceux qui le méritent ».
Les arbres de vos vergers ne parlent pas ainsi, ni les troupeaux dans vos pâturages.
Ils donnent de sorte qu’ils puissent vivre, car pour eux, retenir est périr.

Hassan Massoudy thing.net

Pour vous la terre produit ses fruits, et vous ne serez jamais dans le besoin si vous savez comment emplir vos mains.
C’est dans l’échange des dons de la terre que vous trouverez l’abondance et serez satisfaits.
Pourtant, s’il n’est fait avec amour et aimable justice, l’échange peut conduire les uns à l’avidité et les autres à la famine.

Hassan Massoudy decoartiste.com

Allez à vos champs et à vos jardins et vous apprendrez que c’est le plaisir de l’abeille de butiner le miel de la fleur.
Mais c’est aussi le plaisir de la fleur de céder son miel à l’abeille.
Car pour l’abeille une fleur est une source de vie.
Et pour la fleur une abeille est une messagère d’amour,
Et pour les deux, abeilles et fleurs, donner et recevoir sont un besoin et une extase.

Hassan-Massoudy_graphiecine

Votre joie est votre tristesse sans masque.
Et le même puits d’où jaillit votre rire a souvent été rempli de vos larmes.
Comment en serait-il autrement ?
Plus profonde est l’entaille découpée en vous par votre tristesse, plus grande est la joie que vous pouvez abriter.
Le luth qui console votre esprit n’est-il pas du même bois que celui creusé par les couteaux ?
Lorsque vous êtes joyeux, sondez votre cœur, et vous découvrirez que ce qui vous donne de la joie n’est autre que ce qui causait votre tristesse.
Certains parmi vous disent : La joie est plus grande que la tristesse, et d’autres disent: Non, c’est la tristesse qui est la plus grande.
Elles viennent ensemble, et si l’une est assise avec vous, à votre table, rappelez-vous que l’autre est endormie sur votre lit.
En vérité, vous êtes suspendus, telle une balance, entre votre tristesse et votre joie.
Il vous faut être vide pour rester immobile et en équilibre.

Massoudy Artsy

Construisez dans votre imaginaire une retraite dans le désert, avant de bâtir une maison dans l’enceinte de la ville.
Car de même que vous vous en retournez chez vous au crépuscule, ainsi en est-il du voyageur qui est en vous, l’éternel isolé et solitaire.
Que les vallées soient vos rues et les verts sentiers vos allées, que vous puissiez vous chercher à travers les vignes, et revenir avec les senteurs de la terre dans vos vêtements.
Mais vous, enfants des espaces, vous dont le repos est toujours tourmenté, vous ne serez ni capturés ni domptés.
Votre maison ne sera pas une ancre, mais un mât.
Elle ne sera pas une étoffe chatoyante qui couvre une plaie, mais une paupière qui protège l’œil.
Et même regorgeant de magnificence et de splendeur, votre maison ne retiendra pas votre secret, ni n’abritera vos désirs.
Car ce qui est illimité en vous demeure dans le palais du ciel, dont la porte est la brume du matin, et dont les fenêtres sont les chants et les silences de la nuit.

Hassan Massoudy gallerieYolenn White

Vos enfants ne sont pas vos enfants.
Ils sont les fils et les filles de l’appel de la Vie à la Vie.
Ils viennent à travers vous mais non de vous.
Et bien qu’ils soient avec vous, ils ne sont pas à vous.
Vous êtes les arcs desquels vos enfants sont propulsés, tels des flèches vivantes.
L’Archer vise la cible sur le chemin de l’Infini, et Il vous tend de Sa puissance afin que Ses flèches volent vite et loin.
Que la tension que vous donnez par la main de l’Archer vise la joie.
Car de même qu’Il aime la flèche qui vole, Il aime également l’arc qui est stable.

Massoudy Pinterest

Du temps vous voudriez faire un fleuve, sur la berge duquel vous seriez assis pour le regarder couler.
Pourtant, ce qui est éternel en vous connaît l’éternité de la vie,
Et il sait qu’hier n’est que le souvenir d’aujourd’hui et que demain est son rêve.
Et que ce qui en vous chante et s’émerveille réside encore au sein du premier instant qui dispersa les étoiles dans l’univers.
Qui parmi vous ne ressent point que son pouvoir d’aimer est sans limites ?
Et pourtant qui ne ressent pas cet amour même, bien que sans limites, concentré au centre de son être, et n’errant pas de pensée d’amour en pensée d’amour, ni de geste d’amour en geste d’amour ?
Le temps n’est-il pas comme l’amour, indivisible et sans repos ?
Mais si dans vos pensées vous devez mesurer le temps en saisons, que chaque saison encercle toutes les autres saisons.
Et qu’aujourd’hui étreigne le passé dans le souvenir, et le futur dans le désir

Hassan Massoudy Islamic Arts and Architecture

Vous parlez quand vous cessez d’être en paix avec vos pensées ;
Et quand vous ne pouvez davantage demeurer dans la solitude de votre cœur vous venez vivre dans vos lèvres, et leur son devient un divertissement et un passe-temps.
Car la pensée est un oiseau de l’espace, qui dans une cage de mots peut certes déplier ses ailes, mais ne peut voler.
Quand vous rencontrez votre ami sur le bord de la route ou sur la place publique, laissez votre esprit animer vos lèvres et diriger votre langue.
Laissez la voix de votre voix parler à l’oreille de son oreille ;
Car son âme retiendra la vérité de votre cœur, comme le goût du vin persiste dans la bouche, alors que sa couleur est oubliée, et que le flacon n’est plus.

Notes biographiques

1322638537_gibran7[1]Gibran Khalil GIBRAN, est né en 1883 à Bcharré au Liban, dans une famille chrétienne. En 1894 il émigre aux USA avec sa mère, mais pris de nostalgie, il retourne au Liban en 1897 pour y faire ses études à l’École de la Sagesse de Beyrouth où il étudie l’arabe et français tout en suivant un enseignement religieux et moral. En 1901 il voyage en Grèce, Italie, Espagne, France. Il étudie la peinture à l’Ecole des Beaux-Arts de Paris, ce qui lui permet de rencontrer de nombreux artistes tels Rodin, Debussy, Rostand… Il repart à Boston au chevet de sa mère mourante, puis s’installe définitivement à New York où il se consacre à la peinture, et la poésie. Son génie créatif lui vaut plusieurs œuvres remarquables dont le chef d’œuvre universel Le Prophète devenu une véritable référence et ressource spirituelles à travers le monde à partir des années 1960, malgré l’accueil plutôt tiède des critiques à sa sortie en 1923. Khalil Gibran est considéré comme le poète le plus lu après Shakespeare et Lao-Tzu. Il s’éteindra à New York en 1931. Son corps sera ramené au Liban dans sa ville natale Bcharré.

aa135[1]Hassan MASSOUDY ou l’art et le talent de sublimer la lettre. Cet artiste peintre, calligraphe irakien diplômé des Beaux-Arts est né en 1944, et est installé à Paris depuis 35 ans. Sa renommée internationale est surtout due à la calligraphie arabe, et c’est toujours à partir de phrases, de poèmes, ou de citations que ses œuvres prennent naissance. Le geste sûr et le regard aiguisé de l’artiste sculptent les lettres qui se déploient souples, belles, épurées ou plus complexes dans des tons contrastés, harmonieux et très agréables à l’œil. Hassan Massoudy est une source d’inspiration pour nombres de graffeurs, auxquels il s’intéresse également et regarde de près leur travail. Il a ainsi naturellement contribué à l’ouvrage« Arabic graffiti », ou le graffiti en caractères arabes. Il y a écrit : «La calligraphie arabe et le graffiti sont deux sœurs. […] Toutes deux ont pour objet l’utilisation des lettres et des alphabets, et leur centre de gravité est la beauté de l’écriture. […] La ressemblance entre graffiti et calligraphie arabe est encore plus évidente dans le tag, car ici l’outil est presque le même : de l’encre et un stylo.»

Ressources

Extraits « Le Prophète » et « Le jardin du prophète », Gibran Khalil Gibran

Toutes les œuvres de cette page sont de Hassan Massoudy; dans l’ordre: 1 et 2-Islamic Arts and Architecture Magazine/ 3-artsy.net/ 4-Pinterest/ 5-thing.net/ 6-decoartiste.com/ 7-graphiecine/ 8-artsy/ 9-gallerieYolenn White/ 10-Pinterest/ 11-Islamic Arts and Architecture

Beyrouth Calligraphie. Hamra Beirut l'hôte libanais

Beyrouth Calligraphie, Hamra Beirut l’hôte libanais