Quelle entrée choisir pour être au cœur de Paris cette fois-ci? 

Paris « Ville lumière » en référence à l’éclairage public créé au XVII siècle, ou Paris « Paname » un type de chapeau en vogue à une certaine époque, inspirant de nombreux artistes dont Léo Ferré dans sa déclaration d’amour mélancolique à la cité qui lui vaudra son premier grand succès? Paris de l’imprimerie musicale et des premières chansons populaires, ou Paris romantique dans sa musique classique, ses grands maîtres Chopin, Liszt, Gounod, Berlioz… chacun avec sa touche spécifique? Peut-être le Paris de la Belle Epoque, celui de Montparnasse qui a volé la vedette au Paris Montmartre par son ébullition culturelle, ou bien le Paris des Lettres, des écrivains et des maisons d’édition du quartier Latin et des îles? Plutôt le Paris de Saint Germain des Prés, fief des intellectuels, ou alors le Paris d’Antoine Lumière et de sa première projection cinématographique publique, celui de Georges Melliès aussi qui y inventa l’art du cinéma et du spectacle cinématographique? Ah, Paris que d’entrées! On pourrait les multiplier à l’infini sans en épuiser le nombre. Toutes aussi passionnantes les unes que les autres… Paris, ville cosmopolite, belle, dense, grouillante, foisonnante, fascinante, fantaisiste, délirante, passionnante et passionnée, rayonnante et créative, poétique et amoureuse tantôt tendre et chaleureuse, tantôt froide et distante.

terrasse_a_st_germain_des_pres_Galerie Graal - Galeries d'art contemporain

Ville des arts et des amours, de la culture et des talents, célébrée par les artistes de tous bords, de toutes époques, de toutes origines. Adoptée par les artistes les plus prestigieux qu’il serait trop long de citer : peintres, écrivains, cinéastes, poètes, chanteurs, musiciens, comédiens, danseurs…. Source infinie d’inspiration, Paris ville ouverte et pleine de vitalité s’inspire à son tour de toute cette belle diversité, de toutes ces richesses pour se renouveler en permanence. Paris, c’est aussi  la ville des flâneurs, et de ceux qui vont quelque part, des nantis, et de ceux démunis, des amoureux, et de ceux malaimés. Ville des riches monuments, et des misérables ghettos. Ville de tous les contrastes, de toutes les curiosités. Paris et son cachet, son authenticité, son âme restés entiers malgré ses transformations, ses changements, son évolution… 

Le pont des Arts Paris - Auguste Renoir

Et si on empruntait l’entrée des artistes ou le Paris amoureux qui a inspiré tant de poètes?  Jacques Prévert en dit : « Paris est tout petit pour ceux qui s’aiment d’un aussi grand amour », d’autres poètes et non des moindres l’ont aussi célébré. En voici quelques-uns dans des extraits de leur belle poésie et leur non moins belle mélodie, c’était, c’est Paris.

Paris-les-quais-de-seine-Le Breton Hays, artmajeur

« Les prénoms de Paris » Jacques Brel

Le soleil qui se lève
Et caresse les toits
Et c´est Paris le jour
La Seine qui se promène
Et me guide du doigt
Et c´est Paris toujours
Et mon cœur qui s´arrête
Sur ton cœur qui sourit
Et c´est Paris bonjour

« A Paris dans chaque faubourg » Georges Brassens

À Paris dans chaque faubourg
Le soleil de chaque journée
Fait en quelques destinées
Eclore un rêve d’amour

« A Paris » Yves Montand

A Paris
Quand un amour fleurit
Ca fait pendant des s’maines
Deux cœurs qui se sourient
Tout ça parce qu’ils s’aiment
A Paris

« Paris » Edith Piaf

Paris, tu es ma gaieté, Paris.
Tu es ma douceur aussi.
Tu es toute ma tendresse.
Paris, des gamins, des artisans,
Des camelots et des agents
Et des matins de printemps,

Illustrations

1-El Seine Paris, Josep Teixido, Galerie Graal/ 2- Terrasse Saint Germain des Près, Galerie Graal/ 3-Le pont des Arts Paris, Auguste Renoir4-Paris, Paris en 1900/ 4- les quais de Seine, Lebreton Hays, Artmajeur